Gizeh et Saqqarah

Programme :

Sites de Gizeh et de Saqqarah

Options :

Memphis, Dashour, Khan el Khalili



Sites

Gizeh

Quand on pense au Caire, c'est d'abord aux merveilleuses pyramides de Gizeh que l'on pense. Consacrez plusieurs heures à cette visite qui vous fera découvrir l'Égypte des pharaons. Ces pyramides laissent un souvenir impérissable et le Sphinx en sera le gardien.

 Voir +

Saqqarah

Le site de Saqqarah, situé à une trentaine de kilomètres du Caire, est un très ancien complexe funéraire qui renferme une vaste nécropole dont la pyramide dite "à degrés" du roi Djoser (environ 2700 av. JC ).

Voir +


Programme

Programme :

Prise en charge à votre hôtel

Trajet jusqu'à Saqqarah, visite du site : Pyramide à degrés de Djoser, musée Imothep, mastabas de Mérérouka, Ti et Kagemni, pyramides de Téti et d'Ounas

Déjeuner

Trajet jusqu'à Gizeh, visite du site : Pyramides et Sphinx, musée de la barque solaire

Retour à votre hôtel

             Durée : toute la journée

Tarif

2 ou 3 personnes : 80€ par personne

4 à 6 personnes : 70€ par personne

7 personnes ou + : 65€ par personne

 

Compris :

- Voiture privée avec chauffeur (monospace ou minibus récent, climatisé)

- Guide francophone

- Tickets d'entrée sur les sites mentionnés

- Déjeuner dans restaurant local (1 bouteille d'eau offerte)

Non compris :

- Visite intérieur d'une pyramide : 50 à 100EGP (payable sur place) 

- Visite du musée de la barque solaire sur le site de Gizeh : 50EGP (payable sur place)

- Visite du Sérapéum (Saqqarah) : 100EGP (payable sur place) 

- Prise en charge et retour aéroport : + 10€ (par voiture)

- Boissons, pourboires, dépenses personnelles


OPtions

Dashour

Saqqara est entouré d’autres nécropoles. Abousir compte nombre de pyramides assez dégradées. Dahchour, qui vient d’être ré-ouvert au public, est célèbre pour les deux pyramides du roi Snefrou.

Voir +

Memphis

A proximité du Caire, s’étalait dans l’antiquité la métropole de Memphis. Peu de visiteurs se rendent sur les ruines de la ville dont il ne reste, hormis le colosse de Ramsès II, statue en calcaire du célèbre pharaon, que peu de choses.

Voir +

Options :

Visite du site de Dashour : Pyramide rouge et pyramide rhombhoïdale

Visite du musée à ciel ouvert de Memphis

 

Tarif options :

1 option : +10€ par personne

2 options : +15€ par personne


Détails des visites

Gizeh

Quand on pense au Caire, c'est d'abord aux merveilleuses pyramides de Gizeh que l'on pense. Consacrez plusieurs heures à cette visite qui vous fera découvrir l'Égypte des pharaons. Ces pyramides laissent un souvenir impérissable et le Sphinx en sera le gardien.

 

Le plateau de Gizeh est mondialement connu pour ses trois grandes pyramides, nécropoles

des pharaons Khéops, Khéphren et Mykérinos. La pyramide de Khéops, édifiée voilà plus de 4.500 ans, est la plus grande d’Égypte avec 146,58 m de haut. La pyramide de son fils Khéphren est la deuxième plus grande d’Égypte, mesurant 143,5 m de haut. Le petit-fils de Khéops, Mykérinos fut moins ambitieux, le sommet de sa pyramide n’atteignant que 65 m.

 

Vous parcourrez le site en voiture et à pied. Outre les 3 "géantes", il y a une profusion d'éléments à découvrir : les pyramides "secondaires", le Sphinx et son temple, les vestiges des rampes processionnelles et des temples funéraires, le musée de la Barque solaire.

Saqqarah

La pyramide de Saqqarah est la plus ancienne dans l’histoire. Elle dérive du "mastaba", structure massive de plan carré. La pyramide a été réalisée par superpositions de plusieurs mastabas de taille décroissante. D’où cette forme à degrés qui donne l’impression d’une construction en étapes approchant de la forme pyramidale...

Elle est considérée comme la première construction en pierre de taille au monde. Il est préférable de visiter Saqqarah avant Gizeh afin d’apprécier l’évolution dans la construction

des pyramides. On entre dans le site par une porte ouverte dans le mur d'enceinte, qui donne sur une allée de colonnes : le temple. On accède alors à l'esplanade où trône la pyramide, bien

endommagée aujourd'hui.  

Cette esplanade est entourée des vestiges de différentes structures.

 

Le site de Saqqarah comporte tout un ensemble de tombes, de mastabas et même de petites pyramides, en plus ou moins bon état de conservation qui s’étalent sur plusieurs kilomètres.

Comment évoquer Saqqarah, sans parler des 2 hommes fabuleux, ayant vécu à plus de 4500 ans d'intervalle, sans qui ce site n'existerait pas aujourd'hui : Imothep et Jean-Philippe Lauer.

 

Imhotep était pas un génie, un surdoué, car il excellait dans de nombreux domaines : les mathématiques,

l'astrologie, les cartes des étoiles, l'art de guérir, de momifier les morts, l'architecture, l'art des plans, le calcul des masses, l'art de tailler des pierres énormes et de les déplacer et bien d'autres choses... Il fut médecin, comptable, architecte. Imothep a laissé son empreinte indélébile à Saqqarah, car c'est lui l'architecte ingénieux qui inventa la construction en pierre (et tant d'autres méthodes) et fut le bâtisseur de la Pyramide du roi Djoser.

 

Avant Djoser et Imhotep, les souverains de l’ancienne Egypte étaient inhumés dans des mausolées en briques crues et de bois, les mastabas. Imhotep eut l’idée de surélever le tombeau par un empilement de mastabas, de forme parallélépipédique et de taille de plus en plus réduite, inventant ainsi la première pyramide à degrés.

Jusqu’à l’immense travail entrepris depuis trois quarts de siècle par Jean Philipe Lauer,

architecte et archéologue français qui a dédié son existence à la nécropole de Saqqarah, les égyptologues savaient peu de choses au sujet d’Imhotep.

 

Jean-Philippe Lauer, archéologue français, consacra sa vie entière à retrouver l'histoire du site et à le restaurer. A 95 ans, il arpentait encore le site de Saqqarah... Tout commence en 1926 lorsque le jeune Lauer débarque en Egypte avec pour seuls bagages son diplôme d'architecte et un contrat de quelques mois qui le lie au service des antiquités de l'Egypte.

Affecté a Saqqarah, sur le site du complexe funéraire de Djoser, il découvre alors une pyramide presque ensevelie sous les sables . Il lui consacrera sa vie .

 

De 1926 à 2001, année de son décès, Jean-Philippe Lauer va œuvrer sans cesse à rendre visible la grandeur de ce site, ne cessant les fouilles, par obligation, qu'à l'arrivée au pouvoir de Nasser, avant de pouvoir revenir sur le site.

 

Il a remonté bloc à bloc, durant soixante-dix ans, le mur d'enceinte en calcaire blond du complexe funéraire. Il a également fouillé le complexe funéraire, en sous-sol, et mis au jour la chambre avec les céramiques bleues. Et il a reconstruit une partie du temple du ka de Djoser, près de la seule porte d'entrée du complexe.

 

Il est l'initiateur du musée Imhotep à qui il souhaitait absolument rendre un hommage plus que mérité. Le musée n'a finalement pu ouvrir qu'en 2006, 5 années après sa disparition. Une salle lui est consacrée, où a été reconstitué son bureau, sa bibliothèque.

Dashour

Il s'agit du site de la pyramide rhomboïdale et la pyramide "rouge", construites toutes les deux par le roi Sénéfrou (fondateur de la 4éme dynastie pharaonique et père du célèbre pharaon Khéops). Le style de ces deux pyramides permet de suivre l'évolution architecturale de la conception pyramidale, illustrant l'étape intermédiaire entre le type de la pyramide à degrés de Saqqarah et le type parfaitement pyramidal de celles qui se trouvent sur le plateau de Guizèh. Vous aurez la possibilité de pénétrer dans la pyramide "rouge" afin d'admirer l'architecture intérieure de cet ouvrage fascinant. 

Memphis

A proximité du Caire, s’étalait dans l’antiquité la métropole de Memphis.

C'est le lieu de la plus ancienne capitale politique et religieuse d'Egypte.

Elle fut fondée en 3200 av. JC par le roi légendaire Mènes, l'unificateur de la haute et la basse Égypte. Située sur la rive orientale du Nil, capitale d'Egypte pendant plus d'un millénaire et centre religieux de premier plan, ce fût aussi le siège du culte de dieu Ptah.

Peu de visiteurs se rendent sur les ruines de la ville dont il ne reste, hormis le colosse de Ramsès II, statue en calcaire du célèbre pharaon, que peu de choses. Comme c’est souvent le cas dans l’Egypte Ancienne, les cités des vivants disparaissent, mais celles des morts subsistent. Les nécropoles de Memphis sont aujourd’hui bien plus célèbres que la ville dont elles dépendent. Elles se nomment Saqqara, Gizeh... Les pharaons de l’Ancien Empire y firent bâtir d’immenses tombes en forme de pyramides...