EXPRESS- Essentiel du Caire

Programme :

Sites de Gizeh et de Saqqarah, musée égyptien, Khan el Khalili, Muezz el Din



Programme réservé à ceux qui veulent voir le maximum en un minimum de temps! journée très dense!

Sites

Saqqarah

Le site de Saqqarah, situé à une trentaine de kilomètres du Caire, est un très ancien complexe funéraire qui renferme une vaste nécropole dont la pyramide dite "à degrés" du roi Djoser (environ 2700 av. JC ).

Voir +

Gizeh

Quand on pense au Caire, c'est d'abord aux merveilleuses pyramides de Gizeh que l'on pense. Consacrez plusieurs heures à cette visite qui vous fera découvrir l'Égypte des pharaons. Ces pyramides laissent un souvenir impérissable et le Sphinx en sera le gardien.

 Voir +

Musée égyptien

Autre incontournable, le musée égyptien du Caire abrite la plus vaste, la plus riche et la plus complète collection d'antiquités pharaoniques au monde sur une période de cinq mille ans. Cette collection est plus ou moins présentée par ordre chronologique.

Voir +

Khan el Khalili

Le souk du Caire, connu sous le nom de Khan El Khalili, existe depuis le 14ème siècle.

C'est un des plus grands du moyen orient.

Voir +

Rue Muezz el din

ElMui'z Li Din Allah était autrefois la rue principale, au Caire. Au cours des siècles, de nombreux bâtiments ont été construits sur cette rue qui représente aujourd'hui le plus grand musée à ciel ouvert des monuments islamiques et du Moyen Age de la capitale égyptienne.

Voir+


Programme

Programme :

Prise en charge à votre hôtel (vers 7h du matin)

Trajet jusqu'à Saqqarah, visite du site : Pyramide à degrés de Djoser, musée Imothep, mastabas de Mérérouka, Ti et Kagemni, pyramides de Téti et d'Ounas

Trajet jusqu'à Gizeh, visite du site des Pyramides et du Sphinx

Déjeuner rapide dans un snack local

Trajet vers la ville pour visiter le musée égyptien puis promenade dans les souks et visite superficielle de la rue Muezz El Din

Retour à votre hôtel

             Durée : toute la journée

Tarif

2 ou 3 personnes : 95€ par personne

4 à 6 personnes : 80€ par personne

7 personnes ou + : 75€ par personne

 

Compris :

- Voiture privée avec chauffeur (monospace ou minibus récent, climatisé)

- Guide francophone

- Tickets d'entrée sur les sites

- Déjeuner dans snack local (1 bouteille d'eau offerte)

Non compris :

- Visite intérieur d'une pyramide : 50 à 200EGP (payable sur place) 

- Visite du musée de la barque solaire sur le site de Gizeh : 50EGP (payable sur place)

- Visite du Sérapéum (Saqqarah) : 100EGP (payable sur place) 

- Visite de la salle des momies royales (musée) : 100EGP (payable sur place)

- Prise en charge et retour aéroport : + 10€ (par voiture)

- Boissons

- Pourboires

- Dépenses personnelles


OPtions

Aucune option prévue, vous pouvez ajouter une soirée!

Voir +


Détails des visites

Saqqarah

La pyramide de Saqqarah est la plus ancienne dans l’histoire. Elle dérive du "mastaba", structure massive de plan carré. La pyramide a été réalisée par superpositions de plusieurs mastabas de taille décroissante. D’où cette forme à degrés qui donne l’impression d’une construction en étapes approchant de la forme pyramidale...

Elle est considérée comme la première construction en pierre de taille au monde. Il est préférable de visiter Saqqarah avant Gizeh afin d’apprécier l’évolution dans la construction

des pyramides. On entre dans le site par une porte ouverte dans le mur d'enceinte, qui donne sur une allée de colonnes : le temple. On accède alors à l'esplanade où trône la pyramide, bien

endommagée aujourd'hui.  

Cette esplanade est entourée des vestiges de différentes structures.

 

Le site de Saqqarah comporte tout un ensemble de tombes, de mastabas et même de petites pyramides, en plus ou moins bon état de conservation qui s’étalent sur plusieurs kilomètres.

Comment évoquer Saqqarah, sans parler des 2 hommes fabuleux, ayant vécu à plus de 4500 ans d'intervalle, sans qui ce site n'existerait pas aujourd'hui : Imothep et Jean-Philippe Lauer.

 

Imhotep était pas un génie, un surdoué, car il excellait dans de nombreux domaines : les mathématiques,

l'astrologie, les cartes des étoiles, l'art de guérir, de momifier les morts, l'architecture, l'art des plans, le calcul des masses, l'art de tailler des pierres énormes et de les déplacer et bien d'autres choses... Il fut médecin, comptable, architecte. Imothep a laissé son empreinte indélébile à Saqqarah, car c'est lui l'architecte ingénieux qui inventa la construction en pierre (et tant d'autres méthodes) et fut le bâtisseur de la Pyramide du roi Djoser.

 

Avant Djoser et Imhotep, les souverains de l’ancienne Egypte étaient inhumés dans des mausolées en briques crues et de bois, les mastabas. Imhotep eut l’idée de surélever le tombeau par un empilement de mastabas, de forme parallélépipédique et de taille de plus en plus réduite, inventant ainsi la première pyramide à degrés.

Jusqu’à l’immense travail entrepris depuis trois quarts de siècle par Jean Philipe Lauer,

architecte et archéologue français qui a dédié son existence à la nécropole de Saqqarah, les égyptologues savaient peu de choses au sujet d’Imhotep.

 

Jean-Philippe Lauer, archéologue français, consacra sa vie entière à retrouver l'histoire du site et à le restaurer. A 95 ans, il arpentait encore le site de Saqqarah... Tout commence en 1926 lorsque le jeune Lauer débarque en Egypte avec pour seuls bagages son diplôme d'architecte et un contrat de quelques mois qui le lie au service des antiquités de l'Egypte.

Affecté a Saqqarah, sur le site du complexe funéraire de Djoser, il découvre alors une pyramide presque ensevelie sous les sables . Il lui consacrera sa vie .

 

De 1926 à 2001, année de son décès, Jean-Philippe Lauer va œuvrer sans cesse à rendre visible la grandeur de ce site, ne cessant les fouilles, par obligation, qu'à l'arrivée au pouvoir de Nasser, avant de pouvoir revenir sur le site.

 

Il a remonté bloc à bloc, durant soixante-dix ans, le mur d'enceinte en calcaire blond du complexe funéraire. Il a également fouillé le complexe funéraire, en sous-sol, et mis au jour la chambre avec les céramiques bleues. Et il a reconstruit une partie du temple du ka de Djoser, près de la seule porte d'entrée du complexe.

 

Il est l'initiateur du musée Imhotep à qui il souhaitait absolument rendre un hommage plus que mérité. Le musée n'a finalement pu ouvrir qu'en 2006, 5 années après sa disparition. Une salle lui est consacrée, où a été reconstitué son bureau, sa bibliothèque.

Gizeh

Quand on pense au Caire, c'est d'abord aux merveilleuses pyramides de Gizeh que l'on pense. Consacrez plusieurs heures à cette visite qui vous fera découvrir l'Égypte des pharaons. Ces pyramides laissent un souvenir impérissable et le Sphinx en sera le gardien.

 

Le plateau de Gizeh est mondialement connu pour ses trois grandes pyramides, nécropoles

des pharaons Khéops, Khéphren et Mykérinos. La pyramide de Khéops, édifiée voilà plus de 4.500 ans, est la plus grande d’Égypte avec 146,58 m de haut. La pyramide de son fils Khéphren est la deuxième plus grande d’Égypte, mesurant 143,5 m de haut. Le petit-fils de Khéops, Mykérinos fut moins ambitieux, le sommet de sa pyramide n’atteignant que 65 m.

 

Vous parcourrez le site en voiture et à pied. Outre les 3 "géantes", il y a une profusion d'éléments à découvrir : les pyramides "secondaires", le Sphinx et son temple, les vestiges des rampes processionnelles et des temples funéraires, le musée de la Barque solaire.

Musée égyptien

Autre incontournable, le musée égyptien du Caire abrite la plus vaste, la plus riche et la plus complète collection d'antiquités pharaoniques au monde sur une période de cinq mille ans. Cette collection est plus ou moins présentée par ordre chronologique.

 

Elle comprend notamment :

- Les objets provenant de la tombe de Toutankhamon, comptant plus de 3

500 pièces, dont 1 700 sont exposées dans le musée.

- Les momies de certains pharaons de la XVIIIème à la XXème dynastie, découvertes à Thèbes

- Les objets provenant des tombes des rois et des membres des familles royales du

Moyen Empire et découverts à Dahshur en 1894.

- Le contenu des tombes royales de Touthmôsis III, de Touthmôsis IV, d'Aménophis III et de Horemheb, et la tombe de Yuya et Thuya.

- Les objets de tombes royales et privées de Tanis datant des XXIème et XXIIème dynasties.

- Les objets datant de la période d'Amarna et fabriqués pour Akhenaton et les membres de sa famille, ainsi que pour certains hauts dignitaires.

- Les collections d'objets provenant des palais royaux et des tombes de nobles. 

Khan el Khalili

Le souk du Caire, connu sous le nom de Khan El Khalili, existe depuis le 14ème siècle.

C'est un des plus grands du moyen orient.

 

Dans un dédale de ruelles ombragées par des tentures, on y trouve aujourd'hui surtout des souvenirs destinés aux touristes. Pourtant, d'anciens lieux témoignent du passé intense de l'endroit. Anciens caravansérails, fenêtres avec leurs moucharabiehs, portes massives en pierre sculptée, se découvrent au détour des boutiques. Dans une autre partie vous découvrirez des articles plus traditionnels : lampes ouvragées, objets en verre soufflés, bijoux, plateaux...

Dans une autre zone, c'est la marché aux épices aux couleurs et senteurs orientales.

Le quartier des artisans se trouve un peu plus loin. Il abrite encore les fabricants de tentes autrefois destinées aux bédouins nomades, les couturiers réalisant des patchworks magnifiques, les travailleurs sur cuivre, argent, or...

Le café Fishaoui, installé à l'intérieur du souk depuis des siècles a accueilli et accueille encore des personnalités du monde littéraire, des célébrités.

Aux portes du souk, se dresse la mosquée El Hussein, haut lieu de l'Islam. C'est la plus importante mosquée d'Egypte, un lieu très sacré où les musulmans viennent y prier par centaines chaque jour.

Rue Muezz el Din

ElMui'z Li Din Allah était autrefois la rue principale, au Caire. Au cours des siècles, de nombreux bâtiments ont été construits sur cette rue qui représente aujourd'hui le plus grand musée à ciel ouvert des monuments islamiques et du Moyen Age de la capitale égyptienne.

 

El Mui'z commence à Bab Zuweila, la seule porte restante des murs sud de l'époque fatimide

du Caire. A côté de Bab Zuweila il ya la mosquée du sultan Mu'ayyad , qui a été construit en 1415. On peut escalader le minaret de la mosquée d'où on a une excellente vue sur le Caire islamique d'en haut.

On arrive ensuite à la Wakala d'Al Ghuri, caravansérail datant du 17eme siècle.Après Bab Zuweila, il faut aller tout droit le long Mui'z Street et traverser le Wakala d'Al Ghuri, qui est un grand marché spécialisé principalement dans les produits en tissu.

Plus au nord encore, vous trouverez la mosquée d'Al Aqmar sur la droite. Cette mosquée est aussi appelée la «mosquée grise» en raison de la couleur de ses murs.

Nous passons ensuite devant à l'étonnante maison Beyt El Suhaymi , un très bon exemple de

la façon dont une famille aisée avait l'habitude de vivre dans le Vieux Caire islamique.

Si vous continuez à marcher sur Al Mui'z la rue, vous vous arriverez a la mosquée d'Al Hakim Allah Be'amr , le troisième calife fatimide.

La belle promenade à Al Mui'z Le Din Allah se termine par les murs et les portes du nord

de la ville : Bab El Naser , Porte de la Victoire, et Bab El Futuah , Porte des conquêtes.

 

Marcher dans la rue Mui'z, c'est comme traverser l'histoire de l'Egypte islamique. La rue

regorge d'une profusion de monuments islamiques grandioses et magnifiques. Ce quartier du Caire est un ensemble architectural totalement unique.