Dans la Médina du Caire

Programme :

Déambulation dans la médina.

Options :

 Marché nocturne à Ataba



Accompagné par votre guide qui connait parfaitement les dédales des rues les plus secrètes, c'est une immersion dans la quartier médiéval que je vous propose, un quartier ou finalement bien peu de choses ont changé. Des lieux, des outils, des gens qui nous font nous interroger sur nos exigences, au regard de ces vies si simples ...

Sites

Les quartiers de la Médina

Le Caire étonnait déjà les voyageurs au temps des Mamelouks. Encore aujourd’hui, le Caire ne laisse personne indifférent ! Une simple balade au détour des quartiers vous emmène à la découverte de mille détails pittoresques.

Voir +


Programme

Programme :

Prise en charge à votre hôtel

Transfert à l'entrée de la médina

Promenade dans les ruelles à la découverte de scènes typiques du quotidien, des marchés, des petits métiers, des artisans

En cours de visite, déjeuner dans un restaurant local et pause dan un café typique

Retour en voiture à votre hôtel

             Durée :  après midi

Tarif

2 ou 3 personnes : 30€ par personne

4 à 6 personnes : 25€ par personne

7 personnes ou + : 20€ par personne

Compris :

- Transfert privé aller et retour de/à votre hôtel

- Guide francophone

Non compris :

- Boissons

- Pourboires

- Dépenses personnelles


Options

Marché nocturne à Ataba

Tous les soirs, les rues commerçantes du quartier d'Ataba sont littéralement envahies par une marée humaine de cairotes qui viennent si ce n'est pour acheter, au moins s'y promener et faire du lèche vitrines.

Voir +


Option :

Promenade dans le marché nocturne d'Ataba, découvrir l'organisation du marché, la foule qui s'y presse, les produits qui s'y négocient


Tarif option

+10€ par personne


Détails des visites

Les quartiers de la Médina

Le Caire est une cité mythique et mystérieuse. Depuis la nuit des temps, la ville déborde de vie, fascine par ses mosquées, charme par ses vieux quartiers, impressionne par ses musées, et enrichit par le mélange dans le même lieu des trois civilisations - antique, chrétienne et musulmane. Le Caire, c'est une mosaïque de contrastes, une myriade de couleurs et de cultures qui en font le centre culturel, intellectuel, religieux, politique, économique et artistique

du monde arabe. Le Caire étonnait déjà les voyageurs au temps des Mamelouks. Encore aujourd’hui, le Caire ne laisse personne indifférent ! Une simple balade au détour des quartiers vous emmène à la découverte de mille détails pittoresques.

Les quartiers de la médina, voici le cœur médiéval de la ville, entouré de ses murailles

traditionnelles, plus ou moins entretenues. Bien qu’ancienne, cette portion de l’espace urbain n’a pas perdu du dynamisme qui était le sien autrefois. Les souks conservent une animation quotidienne et attirent sur place une population nombreuse où se mêlent touristes de passage à la recherche de dépaysement et habitants venus se ravitailler.

La médina n’est pas uniquement le centre commercial du Caire. C’est aussi un lieu où les densités de peuplement atteignent des niveaux élevés. L’étroitesse des ruelles, le

mauvais état de la voierie, les murs dégradés sont le décor habituel où l'on peut cependant encore découvrir des pierres, des portes, des maisons témoins d'un riche passé.

Grouillante, foisonnante, la nuit comme le jour, le coeur du Caire ne s’arrête jamais de battre. Il vaut la peine de se glisser dans les ruelles étroites du Khan el-Khalili, le souk du vieux Caire

islamique, qui s’étale aux pieds de la mosquée Al-Azhar, de s’installer à une table du café Fichaoui, comme jadis Naguib Mahfouz, qui venait puiser l’inspiration dans son joyeux capharnaüm. Respirer les volutes des chichas, l’odeur du café maure, admirer la décoration d’un kitsch flamboyant, et faire un inventaire à la Prévert des objets hétéroclites que les

nombreux vendeurs à la sauvette viennent vous proposer d’acheter…

Les activités informelles sont innombrables et très variées. Elles marquent très fortement le paysage urbain et explique le miracle quotidien de la survie d'une telle agglomération. L'extraordinaire diversité des petits métiers, des activités de survie à la petite industrie, multiplie les emplois. Les menuisiers, ferblantiers, souffleurs de verre, cireurs de chaussures, porteurs d'eau, porteurs de pain… tous les petits métiers perdus sont là. Toute l'alimentation est exposée ici, en plein air : fruits, légumes, épices mais aussi viande, poisson, abats, volailles…

Les artisans travaillent dans des échoppes hors d'âge, avec des machines qu'on ne voit plus dans nos ateliers modernes depuis bien longtemps. Il reste encore dans ces ruelles le dernier

fabriquant de Fes du Caire. Et aussi l'atelier qui fabrique des cannes incrustées de pierres semi précieuses, à destination des riches émirs, les fabricants de boîtes précieuses, de lustres en cuivre, les fabricants de patchwork ou "appliqués", de tapis, de tentes… .

On s'extrait à regret de ce monde qui nous a fait vivre un retour arrière dans un mode de vie oublié. On quitte difficilement ces gens simples, amicaux et souriants que nous avons croisés.

Cette incursion dans leur monde laissera en nous une nostalgie éphémère que notre société évoluée nous fera vite oublier….

Marché nocturne à Ataba

Tous les soirs, les rues commerçantes du quartier d'Ataba sont littéralement envahies par une marée humaine de cairotes qui viennent si ce n'est pour acheter, au moins s'y promener et faire du lèche vitrines. Ici, pas d'artisanat ou de souvenirs venus de Chine pour attirer les touristes.

Le marché s'organise en différentes ambiances. En commençant vers l'Opéra, ce sont les biens de consommation les plus courants qui sont proposés. Téléphones portables, tablettes, ordinateurs derniers modèles et leurs imitations, électro ménager, téléviseurs... tout s'organise par îlots. On ne sait plus ou donner de la tête, comment comparer tant il y a tant de produits exposés, tant il y a de boutiques. On est inondé de lumière, des sonos poussées à fond, au milieu d'une foule compacte qui vous contraint à la suivre où à rester figé!

En regardant de plus près on découvre le monde sans limite de la contrefaçon, de l'ingéniosité, du gadget. Des produits improbables, inutiles, kitch au possible.... mais tout se vend!


On peut ensuite continuer vers le quartiers des marchands de tissu, de cosmétiques et parfums et aussi les vêtements, les chaussures. On peut aussi aller flâner rue Talaat Harb ou la population plus aisée vient faire son shopping. Là aussi, c'est une énorme affluence d'une population qui aime sortir tard dans la nuit.